" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

vendredi 14 août 2009

30 heures à London
















Voilà déjà un bon bout de temps que ma collègue, Christiane, de l’accueil à la basilique Saint-Martin-in the-Légia ( de Lidge donc ) aurait aimé visiter le Kew Gardens de Londres. Elle est obsédée ( et c'est un euphémisme ! ) par la nature des arbres Je me suis donc proposé comme guide pour afin d’exhausser son vœu. Ce mercredi, nous avons donc pris les trains qui conviennent pour ce faire. Passage obligé via le London Eye, de la Tamise, Big Ben, Trafalgar. Dîner dans la crypte de Saint-Martin-in-the –Fields. Puis exploration partielle ( tu penses ) de Regent Park. Descente à notre hôtel « Russel « . Et sushis and makis au « Tokyo Diner « . Le lendemain, notre voyageuse-statisticienne a visité un infime partie du British Museum et ce pour quoi elle était venue : The Kew Gardens. Môa j’ai vaqué à d’autres occupations plus personnelles.

Mission accomplie donc puisque je m’en suis sorti comme un chef dans ma fonction de guide-toutou. J’ai accompli plusieurs B.A. ( bonne actions ) : céder ma place à une personne dans le Tube, donner nos tickets de métro à deux visiteurs de la City qui glandaient devant le distributeur de cartes et remonté in extremis le moral d’une nana au bord de la nervous breakdown à Bayswater ( privé ). Taqua voir ! Un peu con le mec, mais gentil quand même ! Na !

Pour la petite histoire : j’ai failli me bien pèter la gueule en prenant la douche à l’hôtel. Môa, qui suis d’une extrême prudence dans mon studio quand il me prend une zime de me laver : je mets le tapis de douche, m’accroche au montant, aux poignées, place la serviette à portée de main, … et là, in the badroom, je règle la vanne thermostatique comme un dingue, pas de tapis, sors tout mouillé sur du pavés quasi verglassant et zoup, je commence une danse qui ressemblait à celle Saint Guy, dérape, glisse, me rattrape aux murs, à la baignoire, à l’évier , au wc, … pour enfin retrouver l’équilibre. My Godness ! Total : plus de peur que de mal. J’ai juste un ( joli ) tatouage au niveau de la hanche droite. Je finirai par croire qu’un Ange me surveille, à chaque pas…

Pour votre gouverne , en tant que guide : je ne suis pas tenu de parler tout le temps, ( j'entends d'ici le commentaire de Marie : " j'hallucine ! " ) , je n’ai pas un avis sur tout, je ne connais rien à rien sur la plupart des choses qui vous intéressent ou vous intriguent, et par dessus tout ( et cela s’aggrave avec l’âge ) : je suis un ours et adore être seul. J’adore la compagnie, oh oui, beaucoup même, je l’apprécie mais il y a un moment ou toute présence physique, tout attouchement, toute compagnie me hérisse. Peu importe laquelle. Ce n’est pas seulement un caprice de grand gosse, une déviance psy, c’est plus surement physique : je ne supporte plus, à un moment donné, physiquement, toute présence quelle qu’elle soit ! Et pour arranger les choses, cette sensation vient sans crier gare ! Et cela vaut pour tout le monde, sans exception. J’ai dit !

Mais quel bonheur sans cesse renouvelé d’arpenter les rues de Londres et de Lîdge. Nos remettons cela la semaine prochaine avec ma pote Danôko-San !

Mioum ! Je suis content !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire