" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

mercredi 5 août 2009

Instantanés de ma vie liégeoise ( suite 7 )


Christiane, ma collègue de la basilique Saint-Martin me fera toujours rire dans mes vieux jours. L’autre vendredi, elle me balance au téléphone : « Je ponds dans les arbres. Note que je suis toujours en pyjama … « . Faut connaître un peu la personne, pour comprendre, donc explications. Christiane est passionnée par les arbres et leur protection. Not’ prof de biologie s’est mise en tête de construire un site à ce sujet car elle estime qu’il y a grand péril en la demeure du chat perché qu’elle est. Donc traduction : je tape des infos sur mon site et n’ai pas pris le temps de m’habiller. Nous allons d’ailleurs visiter les parks de Londres, la semaine prochaine et particulièrement le Kew garden. Comme cela vous saurez tout !

C’est l’été, hé-hé-hé ! Le moment où jamais pour ces dames de ressortir leurs belles robes. Y en a partout en ville qui fleurissent. Mioum ! Même Marie , l’autre jour qui avait revêtu une jupe noire. Même ma collègue de l’hôpital saint-Jo, Evelyne, en longue robe affriolante ( j’aurais du prendre une photo, tiens ! ). Même une infirmière , robe jusqu’aux chevilles et blouse blanche par-dessus. Cela change des éternels pantalons, oups ! On parle de la tolérance ou non à l’égard des bourkas islamiques, well, lors donc, en macho que je suis, il conviendrait d’ instaurer le port ( pas obligatoire mais souhaitable, attends-toua ! ) de ses tenues si féminines et si plaisantes aux yeuses… Comme le film avec Isabelle Adjani , promulguer « la Journée de la Jupe « .

A remarquer que la mode 2009 est plutôt aux robes longues. Pour la petite histoire, des sociologues ont démontré qu’en temps de crise, on préférera des longs tissus et en temps de prospérités économiques, les vêtements se raccourcissent à vue d’œil. Rappelons-nous, en effet, que durant les golden sixties ( années ‘60 ) les couturiers ont lancé avec un succès fulgurant les jupettes, dites mini-jupes. A c’t’heure donc, nous sommes bien en plein dans la crîîîse . CQFD : ce qu’il fallait démontrer !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire