" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

jeudi 22 janvier 2009

AU THEATRE EN 2009 , TIP-TOP-TAP !



Le jeudi 19 février, seance supplémentaire.
En compagnie de Gri-Gri qui était dé-chaî-née ( suivant son habitude générale d'ailleurs ), en toute grande forme, remontée comme un coucou ...

La chorale italienne " I Canta Storia " qui nous raconte, par des chansons, leur intégration à la Belgica des années '50 et '60.
Un peuple au sang chaud, coloré, émouvant. Tout comme l'est son répertoire.
Sans oublier la " Bella Ciao", cela va de soi, ici :

http://www.dailymotion.com/video/x1cikr_bella-ciao-version-des-partisans_events




Cote : 7 /10















« Pamela « de et par Michel Delamarre
Au théâtre le « Moderne « rue Sainte-Walburge , ce vendredi 30 janvier en très délicieuse compagnie : celle de Marie .






Encore un pétillant one man show. Paméla a un assez lourd passé, nous dirons d’exclue. Son nom Paméla Hella ( imaginez les innombrables jeux de mots ). Elle ( il ! ) va nous le livrer sur scène durant une bonne heure bien agréable. Le jeu de l’acteur est remarquable : français très correct, articulations des mots ( et de tout le corps d’ailleurs ), intonations, émotions, … tout est là pour nous séduire et nous faire rire.
Puis le fond également. Ainsi, comment notre héroïne va passer de femme de peine, à femme d’ouvrage, jusque technicienne de surface ( appréciez la nuance quand même, hein ! ). Il sera également question de harcèlement sexuel, de la mode, de la pub qui fait que tout le monde finit par se ressembler, de la chimie qui régente nos vies ( flute, j’ai oublié le terme ! ), de Dieu ( ben tiens donc, sujet porteur ! ) , du suicide, etc…
Comment des chaussures de nettoyage deviennent des marionnettes, et passant par de très surprenants tours de passe-passe et de magie, cerise sur le gâteau.
A vous, chaudement recommandé !

Cote : 8,5 / 10














" CHANTS D'ADIEU " de Oriza Hirita



Le samedi 17 janvier, au théâtre de la Place à Lîdge,
avec Gri-Gri qui a eu quelques sacrés fous-rires dont elle a le secret…
Perso, j’ai apprécié mais sans plus. A épingler toutefois le décor-extrême-basique – une table et quelques coussins, un mur métal-glacé - et les interprètes asiatiques.

Cote : 6 / 10 ( pour l’esprit japônais qui y flotte sinon moins )



























« LE FOU NOIR AU PAYS DES BLANCS « de et par Pie Tshibanda





au Moderne, rue Sainte-Walburge , à deux pas de chez môa.

Le jeudi 15 , où j’ai eu le coup de foudre pour ce spectacle divin. Entre autres, l’historique du partage de l’Afrique, l’expulsion manu militari des descendants « étrangers « , le récit du train 1000 km / 1 mois, l’exploitation économique du Sud, les travers des occidentaux et des Belges, …

Seconde séance avec Daneke, le dimanche 18. Elle a apprécié. Hé !

Cote : 8,5 / 10






« JE NE SUIS PAS SORCIER « de et par Pie Shibanda
Le samedi 24 janvier, en très bonne compagnie, celle de Daneke. Mioum !

Pie continue sur sa lancée avec d’abord les us et coutume des Africains. On comprends mieux, tiens là ! Il aborde les rapports que nous avons avec nos enfants et plus spécialement ceux qu’on pourrait surnommer « j’ai pas envie ! « .Tout un programme, vous vous en doutez. Ensuite les relations que nous avons avec nos conjoints, homme et femme. Le langages, les postulats ( exemple : je ne me trompe jamais, c’est elle – ou lui - Cqfd !) , les différends caractères ( les speedy et les lents qui ont besoin de digérer les infos, d’où incompréhensions , une fois de plus ). Ce qui m’a beaucoup plus ( entre autres ) est le niveau d’états d’âmes que nous pouvons ressentir, parfois de façon violentes, dans un premier temps incompréhensibles, celles également de nos approches vis-à-vis d’autrui ( la balle au sol, la main gauche ( femme ), la main droite ( homme ) qui s’élèvent suivant les circonstances. Un véritable yoyo.
On pourrait donc dire ( è n’ fèye nin l’rouvy ! ) : qu’il est difficile de vivre ensemble ( je n’ai pas dit en harmonie, faut pas rêver non plus … ).
Un monsieur très intéressant ce Pie et puis quel talent de pédagogue de surcroît ! Proficiat !

Cote : 8,5 / 10

P.S. : Les cotes sont , en général , très sévères.
« 7 « , c’est très bien .





Passé « 8 « cela signifie : à revoir, à réentendre , à refaire, … au plus vite, sans modérations.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire